top of page

La démarque inconnue – les causes, les conséquences et les moyens de lutter.


Définition de la démarque inconnue


La démarque inconnue est la différence entre le stock théorique comptable d’une surface de vente et son inventaire réel. En d’autres termes, c’est la différence entre le chiffre d’affaire théorique d’une entreprise et son chiffre d’affaire réel ou encore l'ensemble des pertes des stocks subies par l’entreprise.


Le taux de la démarque inconnue varie en fonction des secteurs mais elle représente toujours un manque à gagner non négligeable.


Selon l’étude « Retail security in Europe » de crime@tech en collaboration avec Checkpoint Systems en 2017 le coût de la démarque inconnue en France était estimé à 7,3 milliards d'euros par an, plus de la moitié de cette valeur étant imputable à la distribution alimentaire et aux grandes surfaces. D'autre part, les dépenses liées aux mesures de sécurité étaient estimées à 2,8 milliards d'euros, soit 1.7% du CA.

En combinant ces deux chiffres, le coût total imputable aux pertes dans le commerce de détail en France peut être estimé à 10 milliards d'euros par an, soit la deuxième valeur la plus élevée en Europe après le Royaume-Uni. Rapporté à la population française, cela représente environ 149 euros par habitant et par an.


Les principales causes de la démarque inconnue

Les causes de la démarque inconnue sont multiples mais on peut les formaliser de la manière suivante :

- Vols externes

- Vols internes

- Fraude interne et externe

- Les fournisseurs


Vols externes

Le vol à l’étalage est le fait pour un client de passer la caisse sans l’intention de payer les articles du magasin. Pour ce faire, le client peut dissimuler de la marchandise sur lui, dans un sac, modifier ou échanger les étiquettes de prix des produits, transférer les marchandises d’un conteneur à un autre etc… Le client peut agir seul ou par petits groupes.


Alors que le vol à l'étalage est considéré comme la cause principale de la démarque inconnue, selon les circonstances, les vols à l'étalage peuvent se transformer en braquages, et de petits groupes peuvent également être impliqués dans des cambriolages.


Bien qu'il s'agisse d'un événement assez rare, le braquage a un impact significatif en termes de sécurité des clients et du personnel, de perception de la sécurité et d'attitude d'achat.


Selon l’étude « Retail security in Europe », plus de la moitié des vols implique une menace de la force sans utilisation d'une arme (52,8%). Lorsque les armes sont utilisées, les armes blanches sont les plus courantes (22,2 %). L'utilisation d'armes à feu et de violences physiques réelles est marginale (16,7% et 8,3% respectivement).


Vols internes

Le vol et la fraude commis par les employés sont la deuxième cause de perte la plus fréquente selon crime@tech. Ils peuvent prendre différentes formes, les plus fréquentes étant le vol/consommation de marchandises et le détournement d'argent de la caisse.


Fraude

"crime@tech" pointe d'autres systèmes de fraude interne tels que :

- Utilisation abusive/frauduleuse de cartes de fidélité et de cartes-cadeaux.

- Faux remboursements et faux retours de marchandises

- Changement des prix des produits

- …


Les fournisseurs

Toujours selon le rapport, plus de deux tiers des entreprises ont connu au moins un cas de vol ou de fraude de fournisseur.

En particulier, plus de 75% des détaillants ont déclaré avoir été victimes de vols commis par des prestataires de services logistiques, de nettoyage et de sécurité.

De plus, le contrôle préalable des fournisseurs est presque exclusivement effectué pendant la phase de sélection. Dans la plupart des cas, il s'agit de contrôles de la solidité financière et, moins fréquemment, de contrôles du personnel du fournisseur, de l’absence des casier judicaires etc…


Prevention et mesures de sécurité

Les entreprises de vente au détail dépensent environ 0,61% de leur chiffre d’affaires pour la mise en place des mesures de sécurité.

Ceci couvre les solutions humaines et technologiques tels que les audits de sécurité, la vidéosurveillance, le gardiennage, les alarmes anti-intrusion, le marquage des produits etc…



Source : « Retail security in Europe » de crime@tech en collaboration avec Checkpoint Systems


Conclusion

Selon l’étude « Retail security in Europe » de crime@tech en collaboration avec Checkpoint systems, effectuée dans 11 pays, à savoir Belgique, Allemagne, Finlande, France, Italie, Pays-Bas, Pays-Bas, Pologne, Russie, Espagne, Suède et Royaume-Uni le coût total de la démarque inconnue et des mesures de sécurité mises en place pour la diminuer est de 49 milliards d’euro par an, soit 2.1% du total de chiffre d’affaires du secteur de vente au détail.

La sécurisation des personnes et des marchandises, ainsi que les dispositifs de contrôle et de protection des produits diminuent le risque de démarque inconnue. Les audits de sécurité réguliers, la formation du personnel et sa responsabilisation, l’utilisation des nouvelles technologies et l’identification et démontage des filières grâce aux outils OSINT sont autant des moyens pour diminuer ce fléau qui a un impact sur le chiffre d’affaire des entreprises d’une part mais aussi sur la sécurité des employés et des clients d’autre part.

Carinel

Cabinet de conseil en sûreté, Carinel accompagne les entreprises dans la définition de leur stratégie, la rédaction de leur politique, l'analyse des risques, la mise en œuvre de leurs projets, la formation du personnel et l’amélioration continue de leur programme de sûreté.


En lien avec cet article




Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page