Les fondamentaux d’une politique de sécurité


La politique de sécurité a pour objet d'établir les grands principes visant à améliorer et maintenir la sécurité et la sûreté des activités d'un site, d'une entreprise ou d'un organisme, au regard des risques de sécurité et de sûreté. Elle définit les mesures pour résoudre les problèmes de sécurité et de sûreté par l'intégration des programmes de sécurité et de sûreté existants et le développement de nouveaux programmes. Cette politique doit être élaboré en tenant compte de la nature et de l’étendue des activités de l’entreprise, de son environnement et du contexte dans lequel elle évolue.


La sécurité avant tout : les priorités de la politique de sécurité

Lorsqu'on parle de la politique de sécurité, on pense souvent à la sécurité physique des biens et des personnes. Cependant, la sécurité est un concept beaucoup plus large qui englobe également la sécurité informatique, la sécurité des données, la sécurité des processus, etc.


La sécurité physique des biens et des personnes garantit la protection des biens et des personnes contre les risques physiques tels que les actes de malveillance, les vols, les agressions, les actes terroristes, mais aussi tels que les incendies, les explosions, les inondations, les chutes, etc.

La sécurité informatique garantit la protection des données et des systèmes informatiques contre les risques tels que les virus, les logiciels malveillants, les attaques réseaux, etc.

La sécurité des données garantit la confidentialité, l'intégrité et la disponibilité des données.


L'importance de la prévention dans la politique de sécurité

La prévention des accidents et des incidents est l’une des principales composantes de la politique de sécurité. Elle repose sur de mesures de prévention adaptées de différentes nature :

- les mesures de prévention des violences et des actes de malveillance ;

- les mesures de prévention des explosions et les zones de confinement ;

- les mesures de prévention des chutes de personnes et des chutes d’objets ;

- les mesures de prévention des risques majeurs comme c’est le cas, par exemple dans les PPMS ;

- Etc…

Une prévention efficace nécessite une forte implication du personnel. En effet, il est important que chaque employé soit conscient des dangers auxquels il peut être exposé, des mesures de prévention mises en oeuvre par l'organisation pour diminuer les risques et de son implication dans l'application de ces mesures. La sensibilisation des personnes à la prévention des accidents et des incidents passe par la communication, la formation et l’information.


Les mesures à prendre en cas d'incident dans la politique de sécurité

Les mesures à prendre en cas d'incident dans la politique de sécurité ne sont pas seulement destinées aux équipes de sécurité, mais aussi à tous les employés de l'entreprise. En cas d'incident, les équipes de sécurité doivent être en mesure de répondre rapidement et efficacement, tout en assurant la sécurité des autres employés.

Les mesures à prendre en cas d'incident dans la politique de sécurité doivent être clairement définies et communiquées à tous les employés.

Les équipes de sécurité doivent également disposer de la formation et des outils nécessaires pour gérer efficacement les incidents.


La communication d'urgence, un outil indispensable dans la politique de sécurité

La communication est un élément essentiel du plan de sûreté. Elle permet en particulier de diffuser rapidement et efficacement les informations nécessaires à la gestion de l'urgence. La communication doit être claire, concise et adaptée au public ciblé. Elle doit être diffusée par les canaux les plus appropriés (téléphone, diffusion par haut-parleur, alarme, etc.). La communication doit être adaptée à la situation et aux circonstances et permettre de prendre les décisions nécessaires à la gestion de l'urgence. La communication doit être établie avant, pendant et après l'événement. Elle doit être assurée par des personnes qualifiées et expérimentées.


L'évaluation : un processus continu dans la politique de sécurité

L'évaluation est un processus continu dans la politique de sécurité, qui permet de vérifier si les objectifs sont atteints et de détecter les points à améliorer. Elle est nécessaire pour maintenir la fiabilité de la politique de sécurité et s'assurer qu'elle est adaptée aux changements intervenus dans l'organisation. L'évaluation de la politique de sécurité doit être effectuée par une personne ou un groupe de personnes indépendants du service de sûreté, afin d'éviter tout biais dans l'évaluation, ou éventuellement par un cabinet de conseil.

Elle doit être réalisée à intervalles réguliers, en fonction de la nature et de la complexité de la politique de sécurité. L'évaluation de la politique de sécurité doit porter sur plusieurs aspects :


- La conformité de la politique de sécurité aux règlementations et aux bonnes pratiques ;

- La pertinence des objectifs de sécurité ;

- L'efficacité des mesures prévues dans la politique de sécurité ;

- La fiabilité des procédures de gestion des risques ;

- La qualité de la communication et de la formation sur les mesures de sécurité et de sûreté.


L'évaluation de la politique de sécurité doit aboutir à la production d'un rapport qui sera communiqué au responsable de la sûreté et à la direction de la structure. Ce rapport doit présenter les points forts et les points faibles du plan de sûreté, ainsi que les recommandations pour son amélioration.


En synthèse

La mise en place d'une politique de sécurité efficace est essentielle pour garantir la sécurité des biens et des personnes. Les fondamentaux de la politique de sécurité comprennent l’identification des risques, l’évaluation des risques, la mise en place de mesures de contrôle et de surveillance, et la communication des plans et des procédures aux employés.