top of page

Prévenir et gérer les violences externes : un enjeu important pour les entreprises


Bien que majoritairement perçues comme des lieux sûrs, les entreprises ne sont malheureusement pas à l'abri des violences externes. Agressions verbales, comportements menaçants, voies de fait... Les manifestations de ces violences peuvent prendre différentes formes, toutes aussi intolérables les unes que les autres. Face à ces risques croissants, il est important que les organisations se dotent d'une stratégie efficace pour assurer la sécurité de leurs collaborateurs.

 

C'est pourquoi il est essentiel pour toute organisation de se prémunir contre ces risques en adoptant une approche globale alliant prévention et formation.

 

Comprendre les origines pour mieux prévenir

 

La première étape consiste à réaliser un audit de sûreté pour cartographier les risques spécifiques auxquels l'entreprise est exposée. Cela passe par une analyse fine des environnements dans lesquels évoluent les équipes. Les points de contact avec des publics externes, qu'il s'agisse de clients, fournisseurs ou simples passants, constituent autant de zones à risque potentiel.

 

L'audit doit également permettre d'évaluer le niveau de sûreté des locaux (accès, systèmes de surveillance, issues de secours...) et d'identifier d'éventuelles failles de sécurité. Une cartographie exhaustive des menaces permettra ensuite de déployer un plan d'action adapté.

 

Prévenir par des mesures concrètes

 

Sur la base des conclusions de l'audit, l'entreprise pourra mettre en œuvre différents types de mesures préventives, à la fois humaines et techniques. Cela peut aller du renforcement des procédures d'accès aux locaux à la mise en place d'équipes de surveillance en passant par la sécurisation des espaces d'accueil. 

 

La formation du personnel aux bonnes pratiques en matière de sécurité constitue également un levier majeur. Les équipes doivent être sensibilisées aux comportements à risque et disposer de procédures claires à suivre en cas d'incident.

 

Former pour mieux réagir

 

Malgré toutes les précautions prises, le risque zéro n'existe pas. Parallèlement aux mesures préventives, il est indispensable de préparer les collaborateurs à faire face, dans les meilleures conditions possibles, aux situations de violence externes. La formation constitue à cet égard un outil précieux. 

 

L'objectif n'est pas de transformer les employés en agents de sécurité, mais de leur inculquer les réflexes adéquats pour protéger leur intégrité physique tout en évitant d'aggraver les situations violentes. Savoir adopter la bonne attitude et maîtriser quelques gestes techniques peut parfois faire toute la différence.

 

Tout d'abord, sensibiliser le personnel aux différentes formes d'agressions verbales et physiques permet de mieux appréhender ces phénomènes et d'identifier les signaux avant-coureurs. Les employés seront alors plus à même d'adopter les bons réflexes pour désamorcer une situation tendue dès les premières étincelles.

 

Ensuite, des modules de formation dédiés à la gestion des conflits et à la désescalade verbale sont essentiels. Ils fourniront aux équipes des techniques éprouvées pour communiquer efficacement, désamorcer les tensions par le dialogue et apaiser les esprits échauffés.

 

Enfin, en cas d'agression physique avérée, la formation doit porter sur les gestes de protection et d'auto-défense légitimes. Comme déjà indiqué, le but n'est pas de former des experts en arts martiaux, mais de permettre aux employés de se soustraire à une agression tout en évitant d'envenimer la situation.

 

L'importance d'une approche globale

 

Pour lutter efficacement contre les violences externes, la complémentarité entre prévention et formation est essentiel. D'un côté, analyser en profondeur les causes permet de traiter les problèmes à la racine. De l'autre, former les équipes les dote des compétences indispensables pour faire face aux situations difficiles.

 

Cette approche globale, portée au plus haut niveau de l'entreprise, est la clé pour préserver la sécurité et le bien-être des collaborateurs. Elle contribue par ailleurs à améliorer l'image et la réputation de l'organisation, qui démontre ainsi son engagement en faveur d'un environnement de travail sain et respectueux.

 

Loin d'être une option, la lutte contre les violences externes est désormais une nécessité pour toute entreprise soucieuse d'offrir à ses salariés les meilleures conditions de travail possible. En alliant prévention amont et formation adéquate, les organisations se donneront les moyens de prévenir et, le cas échéant, de gérer avec des compétences accrues ces phénomènes de plus en plus préoccupants.

Comentários


bottom of page