top of page

Différencier le plan de gestion de crise et le plan de mise en sûreté


Dans un environnement de plus en plus instable et imprévisible, la capacité d'une entreprise à faire face aux situations de crise est devenue un enjeu majeur. Pour y répondre, les organisations disposent de deux outils complémentaires : le plan de gestion de crise et le plan de mise en sûreté. Bien que souvent confondus, ces deux dispositifs répondent à des objectifs et des méthodologies distincts.

 

Le plan de gestion de crise

Le plan de gestion de crise a pour objectif de définir la procédure à suivre en cas de situation d'urgence. Il s'agit d'un ensemble de mesures et d'actions permettant à l'entreprise de réagir rapidement et efficacement face à un événement perturbateur, qu'il s'agisse d'un accident, d'une catastrophe naturelle, d'un acte de malveillance ou de tout autre type de crise.

 

La méthodologie d'élaboration d'un plan de gestion de crise se décompose généralement en 4 étapes :

 

1. Identification et évaluation des risques

La première étape consiste à identifier les différents types de crises auxquels l'entreprise peut être confrontée, et d'en évaluer l'impact potentiel sur les activités, les ressources et les parties prenantes. Cette analyse permet de hiérarchiser les risques et de définir les priorités d'action.

 

2. Définition du plan d'urgence

Sur la base de cette analyse, le plan d'urgence décrit les mesures à mettre en œuvre pour faire face à chaque type de crise identifié. Cela inclut notamment la définition des rôles et responsabilités des différents intervenants, la communication avec les parties prenantes, la gestion des flux d'informations, la sauvegarde des données critiques, etc.

 

3. Mise en place des moyens et ressources

Le plan d'urgence doit s'accompagner de la mise en place des moyens et ressources nécessaires pour faire face aux situations de crise. Cela peut inclure des équipements de sécurité, des procédures de gestion de crise, des lieux de repli, etc.

 

4. Formation et exercices de simulation

Enfin, la réussite du plan de gestion de crise dépend de la préparation et de l'entraînement des équipes. Des formations régulières et des exercices de simulation permettent de s'assurer que chacun connaît son rôle et sait comment réagir en cas de crise.

 

Le plan de mise en sûreté

Le plan de mise en sûreté (PMS), quant à lui, a une portée plus large que le plan de gestion de crise. Son objectif est de définir l'ensemble des mesures de sécurité permettant de prévenir, d'atténuer et de faire face aux situations de crise, qu'elles soient d'origine interne ou externe.

 

La méthodologie d'élaboration d'un PMS se décompose en 4 étapes :

 

1. Analyse des risques

Comme pour le plan de gestion de crise, la première étape consiste à identifier et évaluer les différents types de risques auxquels l'entreprise est exposée (risques naturels, technologiques, sanitaires, humains, etc.). Cette analyse permet de hiérarchiser les priorités et de définir les mesures de sécurité adaptées.

 

2. Définition des mesures de sécurité

Sur la base de cette analyse, le PMS définit un ensemble de mesures techniques, organisationnelles et humaines permettant de prévenir, d'atténuer ou de faire face aux situations de crise identifiées. Cela peut inclure des systèmes de sécurité, des plans d'évacuation, des procédures d'urgence, etc.

 

3. Élaboration du plan d'urgence

Le plan d'urgence décrit en détail les actions à mettre en œuvre en cas de crise, notamment en termes de rôles, de procédures, de moyens et de communication. Ce plan doit être régulièrement testé et mis à jour pour s'adapter aux évolutions de l'entreprise et de son environnement.

 

4. Formation et sensibilisation

Enfin, la réussite du PMS passe par la formation et la sensibilisation de l'ensemble des employés aux procédures de sécurité. Des exercices de simulation réguliers permettent également de maintenir un haut niveau de préparation.

 

Conclusion

En résumé, le plan de gestion de crise se concentre sur la réaction à une situation d'urgence, tandis que le plan de mise en sûreté a une approche plus globale en visant à prévenir, atténuer et faire face à l'ensemble des risques auxquels l'entreprise est exposée. Ces deux dispositifs sont complémentaires et participent tous deux à la résilience organisationnelle.

 

La mise en place d'un PMS efficace permet d'assurer la sécurité des employés, de préserver les activités essentielles et de limiter les dommages en cas de crise. Il devient aujourd'hui un outil incontournable pour toute entreprise

Комментарии


bottom of page