top of page

Politique de sécurité vs Plan de mise en sûreté : deux outils complémentaires pour sécuriser son entreprise



Dans un environnement de plus en plus incertain, la sécurité est devenue un enjeu majeur pour les organisations (entreprises, administrations, hôpitaux, écoles...). Face aux risques grandissants, qu'ils soient d'origine naturelle, technologique ou humaine, les organisations doivent se doter d'outils efficaces pour assurer la protection de leurs activités, de leurs ressources et de leurs parties prenantes. Parmi ces outils, on distingue la politique de sûreté et le plan de mise en sûreté (PMS), qui bien que complémentaires, répondent à des objectifs et des méthodologies différentes.

 

La politique de sécurité : un cadre stratégique


La politique de sécurité est un document de référence qui définit la stratégie globale de l'organisation en matière de sécurité. Il s'agit d'un engagement formel de la direction envers la sûreté de l'organisation et de ses parties prenantes.

 

La politique de sûreté répond à trois objectifs principaux :

 

1. Définir les orientations stratégiques


La politique de sûreté commence par établir les principes directeurs en matière de sécurité, en cohérence avec la stratégie globale de l'entreprise. Cela inclut notamment la définition des priorités, des objectifs à atteindre et des engagements de l'organisation.

 

2. Fixer un cadre de référence


La politique de sûreté a également pour rôle de fixer un cadre de référence dans lequel s'inscriront les différentes mesures de sécurité mises en place par l'entreprise. Elle établit les responsabilités de chacun, les règles à respecter et les standards à atteindre.

 

3. Favoriser une culture de la sécurité


Enfin, la politique de sûreté vise à promouvoir une culture de la sécurité au sein de l'organisation. Elle doit être connue et partagée par l'ensemble des collaborateurs, qui doivent être formés et sensibilisés à son application.

 

La politique de sûreté est un document stratégique et évolutif, qui doit être régulièrement mis à jour pour s'adapter aux changements de l'environnement et aux nouvelles exigences réglementaires ou opérationnelles.

 

Le plan de mise en sûreté : un outil opérationnel


Le plan de mise en sûreté (PMS), quant à lui, est un outil opérationnel qui décrit de manière détaillée les mesures de sécurité mises en place pour assurer la protection de l'organisation. Il a pour objectif de définir l'ensemble des actions à entreprendre avant, pendant et après une situation de crise.

 

La méthodologie d'élaboration d'un PMS se décompose en 4 étapes :

 

1. Analyse des risques


La première étape consiste à identifier et évaluer les différents risques auxquels l'organisation est exposée (risques naturels, technologiques, humains, sanitaires, etc.). Cette analyse permet de hiérarchiser les priorités et de définir les mesures de sécurité adaptées.

 

2. Définition des mesures de sécurité


Sur la base de cette analyse, le PMS définit un ensemble de mesures techniques, organisationnelles et humaines permettant de prévenir, d'atténuer ou de faire face aux situations de crise identifiées. Cela peut inclure des systèmes de sécurité, des plans d'évacuation, des procédures d'urgence, etc.

 

3. Élaboration du plan d'urgence


Le plan d'urgence décrit en détail les actions à mettre en œuvre en cas de crise, notamment en termes de rôles, de procédures, de moyens et de communication. Ce plan doit être régulièrement testé et mis à jour pour s'adapter aux évolutions de l'entreprise et de son environnement.

 

4. Formation et sensibilisation


Enfin, la réussite du PMS passe par la formation et la sensibilisation de l'ensemble des employés aux procédures de sécurité. Des exercices de simulation réguliers permettent également de maintenir un haut niveau de préparation.

 

Conclusion


En résumé, la politique de sécurité-sûreté définit le cadre stratégique en matière de sécurité, tandis que le plan de mise en sûreté en est l'application opérationnelle. Ces deux outils sont complémentaires et participent tous deux à la résilience organisationnelle.

 

La politique de sécurité établit les orientations et les engagements de l'entreprise, tandis que le PMS décrit les mesures concrètes mises en œuvre pour atteindre ces objectifs. La mise en place d'un PMS efficace permet d'assurer la sécurité des employés, de préserver les activités essentielles et de limiter les dommages en cas de crise.

 

Bien que la politique de sécurité et le plan de mise en sûreté soient deux dispositifs distincts, ils doivent être étroitement liés pour garantir la cohérence et l'efficacité de la démarche de sécurité de l'entreprise. C'est à ce prix que les organisations pourront faire face aux défis de demain avec sérénité.

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page